Charles Maurras    Martigues
Conditions d'utilisation Pages éditées Plan du site Éditeurs et diffuseurs Nous contacter Liens

Bibliographie de Georges Bernanos (1).

Georges Bernanos. Un nom qui soulève toujours quelques passions. Certains essayent de le « maritaniser » ; alors que pour d'autres, sa rupture avec Maurras n'a jamais eu lieu.

Et si Bernanos était simplement Bernanos ? Un Camelot du Roi, resté Camelot dans l'âme, ayant ensuite suivi sa propre route ?

Il est tout de même intéressant d'étudier l'attitude de ceux qui revendiquent son héritage, ou plutôt, qui citent Bernanos à longueur d'écrits. Pour eux, il serait un antidote à Maurras. Il conviendrait donc de lire tout d'abord l'œuvre de Bernanos avant de lire, éventuellement, mais rien ne l'oblige, le Maître martégal. L'antidote permettrait d'avaler le « poison » sans risque, la première œuvre lue permettrait de relativiser et minorer la seconde. Ce qui nous semble relever d'une lecture plus que superficielle de l'œuvre maurrassienne, assaisonnée d'une bonne dose de suffisance. Nul n'est obligé d'aimer Maurras, rien n'interdit d'aimer Bernanos. Mais pourquoi inévitablement enfoncer le premier pour louer le second ? Certains « Bernanossiens » souffriraient-ils d'un sérieux complexe les amenant à s'excuser de lire Bernanos de cette manière ?

De plus, ils se voudraient subtils en se disant « Bernanossiens » et « Boutangiens », tout en rejetant Maurras. Attitude qui permet donc d'être maurrassien sans Maurras, qui autorise même à hurler avec les loups tout en gardant la conscience tranquille. Position qui serait donc pratique, efficace et courageuse.

Pratique, je ne sais ; mais facile, c'est évident.

Efficace, certainement pas. Même si dénigrer Maurras peut donner, aux yeux de quelques uns, un certificat (factice) de respectabilité pouvant ouvrir quelques salles de rédaction et attirer la sympathie de quelques critiques (qui ne sont pas dupes, mais qui profitent, par ricochet, de ce certificat), les professionnels de l'anti-maurrassisme, qui ne donnent pas nécessairement dans la finesse, rangeront ces anti-maurrassiens calculateurs (ou maurrassiens sans Maurras) dans le même tiroir que les maurrassiens « canal historique ». Leur panthéon-alibi, même s'ils y rajoutent De Gaule, ne trompe personne.

Et courageuse ? Il n'y a pas de courage à rejeter un homme détesté et sali par le Pays légal, ses ignares, ses arrivistes et ses petits affairistes qui, tous, ont un accès privilégié aux médias, et auront donc toujours, en l'état, le dernier mot.

Quant à opposer Boutang à Maurras, nul homme censé ne peut l'envisager [1]. D'autant que Boutang lui-même écrivit « Sur ce point comme sur bien d'autrres, dès qu'ils touchent au fond des choses, les habiles qui opposent Bernanos à Maurras perdent leur temps » [2]. Que dire de ceux qui voudraient, de plus, opposer Boutang à Maurras ?

À l'opposé, on peut toujours ironiser sur l'anti-franquisme émotionnel de Bernanos, père d'un combattant phalangiste, ou sur sa « résistance » à 8500 km de la France occupée.

Mais nous n'avons pas à nous venger de la rupture (bien réelle) de Bernanos avec l'Action Française en 1932, pas plus que nous avons à récupérer l'auteur et son œuvre. Nous avons simplement à le lire, à l'étudier très sérieusement, au moment où la ploutocratie cherche à imposer « L'Europe des robots ». Et nous verrons que si les routes de Maurras et Bernanos se sont éloignées, c'est une évidence, elles gardaient tout de même une destination identique : aller vers « l'arche nouvelle, catholique, classique, hiérarchique, humaine... ». Les trajectoires différaient, les méthodes différaient, le vocabulaire et le style différaient, mais l'objectif restait le même.

Différences tombant sous le sens : Maurras fut un acteur, Bernanos un témoin.

On notera enfin la bonne santé de l'édition bernanossienne, avec la récente édition du « Bouquin » de Bernanos, sous le titre Scandale de la vérité. Essais, pamphlets, articles et témoignages, les rééditions de La France contre les robots (éditions Louise Bottu), du Journal d'un curé de campagne (chez Albin Michel, mais aussi en Pocket classiques). Et, nous l'avons déjà présenté, de la Correspondance Maritain, Mauriac, Claudel, Bernanos : Un catholique n'a pas d'alliés, édit. Henri Quantin & Michel Bressolette (aux éditions du Cerf). Ceci quelques mois après la parution du remarquable « Qui-suis-je », Georges Bernanos, de Thomas Renaud (éditions Pardès).

Nous présentons donc l'œuvre de Georges Bernanos, « à froid », sans a priori ni passion. Le lecteur et le chercheur trouveront là un outil de travail, simplement. Outil perfectible, cela va de soi.

Avec cette présente livraison, nous nous contentons de présenter une bibliographie partielle de Georges Bernanos. Le temps étant ce qui nous manque le plus, nous n'avons toujours pas terminé la mise en page de la nouvelle bibliographie de Georges Bernanos. C'est regrettable, car elle aurait déjà dû être mise en ligne depuis plusieurs semaines, mais nous ne pouvons, aujourd'hui, publier qu'un 'couper-coller' de la sélection bibliographique jusque là incluse dans la première page de la « Bibliographie critique sur Charles Maurras, l'Action Française et la Contre-révolution ». Le seul mérite de ce transfert sera donc d'alléger d'autant cette première page.

À la rentrée, nous mettrons en ligne cette nouvelle bibliographie de Georges Bernanos, avec liens vers diverses bases de données bibliographiques (SUDOC, WorldCat, BNF, BAnQ...), bibliographie qui se voudra exhaustive (contrairement à d'autres bibliographies proposées par ce site, qui, rédigées uniquement dans une optique « études maurrassiennes », ne sont, pour l'instant, que des bibliographies partielles). Et ensuite, restera à mettre en ligne la bibliographie des ouvrages et études relatives à Georges Bernanos.

Ont été mises à jour, les quatre pages de la « Bibliographie critique sur Charles Maurras, l'Action Française et la Contre-révolution », ainsi que les pages 1, 3 & 4 de « Charles Maurras. Son œuvre rééditée. 1° partie : Ouvrages ».

Et plusieurs autres bibliographies sont en cours d'actualisation, les « Actualités de l'édition de ... » Jacques Bainville, Maurice Barrés, Léon Daudet, Ernest Renan, Hippolyte Taine et Georges Valois. Elles seront mises en ligne durant l'été.

Bonne lecture.

Brian McLeóghann.

Le 05 juillet 2019.

[1] Écrire, comme l'a fait Sébastien Lapaque (dans la « Revue des Deux Mondes » de janvier 2019), « [Boutang] avait tourné la pages de l'antisémitisme de ses années d'Action française après son éviction du mouvement maurrassien en 1954 », est révélateur, soit d'une mauvaise foi impressionnante, soit d'une méconnaissance totale de l'histoire de l'Action Française d'après-guerre, de la personnalité et des motivations des intéressés (Pierre Boutang, Georges Calzant et autres...), et de l'aventure de « La Nation Française », hebdomadaire maurrassien, n'en déplaise. Que l'auteur de cette phrase, pourtant capable de mieux, beaucoup mieux, lise la citation de Gustave Thibon qui orne notre page d'index : Pierre Boutang fut un vrai fidèle de Charles Maurras, jusqu'à son dernier souffle. retour au texte ]

[2] Pierre Boutang, Maurras. La destinée et l’œuvre. Page 218 de l'édition de 1984 (Éditions Plon), et page 206 de l'édition de 1993 (Éditions La Différence). retour au texte ]


À noter : notre deuxième site, « Les Vergers sur la Mer » a connu quelques problèmes pendant ces dernières semaines, ayant disparu du monde numérique. Ce raté technique est corrigé, et ce site, publiant des documents de sites aujourd'hui fermés, est de nouveau en ligne.


La citation du mois : « Dans une crise semblable, qu'il faut prendre à bras le corps, seuls sont armés ceux qui, grâce à Charles Maurras, grâce à l'ensemble du corpus contre-révolutionnaire, peuvent appréhender cette crise de civilisation dans son ensemble et non pas en prendre tel ou tel aspect en disant que tout est la faute du capitalisme ou de la faute du socialisme, car tout se tient ». Pierre Debray.


Informations :

Les livres


De Charles Maurras :
Charles Maurras. Mes idées politiques. Edt Kontre Kulture, 2019.


Réédition : le jour même où était mise en ligne notre précédente page de présentation, le 27 février 2019, une réédition de l'ouvrage Mes idées politiques, était proposée par les éditions Kontre Kulture (364 pages). Voir la présentation sur le site de l'éditeur.
Première édition, Fayard, 1937 (rééditions en 1941 & 1948). Puis : Fayard, 1968 ; Albatros, 1983 (rééditions en 1986, 1993 & 2000) et L'Âge d'Homme, 2002 (réédition en 2003).

Réédition : les éditions Omnia Veritas, déjà éditrices des Œuvres & écrits de Charles Maurras (voir notre page de présentation 48), viennent aussi de rééditer Mes idées politiques (258 pages). Voir la présentation sur le site de l'éditeur.

Réédition : le texte principal de l'ouvrage L'Avenir de l'intelligence vient d'être réédité, sous ce titre, par les éditions AOJB (99 pages). Impression "à la demande", effectuée par l'éditeur allemand Books on Demand. "Un essai d'une actualité incroyable. Ni le temps, ni les polémiques n'y peuvent quoi que ce soit".


Axel Tisserand. Actualité de Charles Maurras. Introduction à une philosophie politique pour notre temps. Edt Téqui, 2019.
Sur Charles Maurras :

Parution : de Axel Tisserand, Actualité de Charles Maurras. Introduction à une philosophie politique pour notre temps, aux éditions Téqui (collection Questions disputées, 456 pages). Préface de Yves Floucat. Voir la présentation sur le site de l'éditeur.
Lire l'entretien de Axel Tisserand avec Gabrielle Monthélie, Pour Maurras, naturellement, dans "Le Bien Commun", n°7 (mai 2019, pages 4 à 6). Téléchargement (payant) du périodique sur le site "Le Bien Commun". Entretien repris sur le site "Action Française.net", le 14 mai 2019. Lire de même le compte-rendu de Aristide Leucate, sur "Boulevard Voltaire", du 14 mai 2019.

 

 

 

 

 

 


Autres auteurs de l'Action Française :
Jacques Bainville. Les dictateurs. Edt Perrin (Tempus), 2019.

Réédition : de Jacques Bainville, Les dictateurs, aux éditions Perrin (collection Tempus, 320 pages). Présenté par Christophe Dickès. Voir la présentation sur le site de l'éditeur. Proposé aussi en édition numérique, au format ePub.
Première édition : Denoël et Steele, 1935, avec une préface de Pierre Gaxotte.
Léon Daudet. Écrits d'exil : 1927-1928. Edt Séguier, 2019.
Parution : de Léon Daudet, Écrits d'exil : 1927-1928, aux éditions Séguier (303 pages). Préface de Sébastien Lapaque. Voir la présentation sur le site de l'éditeur.
Réunit des textes extraits des quatre volumes de Courrier des Pays-Bas rédigé en exil (La Ronde de nuit, Les Horreurs de la guerre, Melancholia & Les Pèlerins d'Emmaüs), édités chez Grasset, en 1928.
Rappelons que les éditions Séguier ont réédité en 2017, en un seul volume, les huit volumes de Écrivains et artistes (1927-1929), de Léon Daudet, mais qu'il s'agissait d'une réédition émasculée, car expurgée des « passages égratignant des légendes politiques et littéraires », comme Zola, Hugo... On peut donc imaginer un choix, disons, politiquement corrigé, de ces textes de Écrits d'exil.

 

 

 

 

Autres ouvrages d'intérêt :
Yves Morel. La vraie pensée d´Augustin Cochin. Edt Via Romana, 2019.

Parution : de Yves Morel, La vraie pensée d'Augustin Cochin, aux éditions Via Romana (342 pages). Préface de Jean Tulard. Voir la présentation sur le site de l'éditeur.
Voir l'entretien de Yves Morel avec Philippe Maxence, sur la chaîne de « L'Homme Nouveau » (vidéo format Mp4, durée 24min. 13sec), sur Youtube.

Parution : de Bernard Alavoine, Michel Déon et la Méditerranée : À la recherche d'un art de vivre, aux Éditions Universitaires de Dijon (342 pages). Voir la présentation sur le site de l'éditeur.

Parution : de Michel Déon et Pierre Joannon, Une amitié vagabonde, aux éditions La Thébaïde (342 pages). Préface de Jean-Christophe Rufin. Voir la présentation sur le site de l'éditeur.

Parution : de Pierre de Meuse, Idées et doctrines de la Contre-révolution, aux éditions Dominique Martin Morin (412 pages). Voir la présentation sur le site de l'éditeur.

Réédition : de Robert Brasillach, Portraits, aux éditions Laborintus (300 pages). Préface de Pierre Somville, introduction et notes de Gilles Antonowicz (première édition : Plon, 1934). Voir la présentation sur le site de l'éditeur. Cet ouvrage présente des portraits de Colette, Charles Maurras, Maurice Barrès, Marcel Proust, Jean Giraudoux, Mme de Noailles, Jean Cocteau, Paul Morand, Joseph Delteil, André Malraux, Drieu La Rochelle & Jean Guéhenno.

Philippe Delisle. La BD au crible de l'Histoire : Hergé, Maurras, les Jésuites et quelques autres... Edt Karthala, 2019.

Bandes dessinées :

Parution : de Philippe Delisle, La BD au crible de l'Histoire : Hergé, Maurras, les Jésuites et quelques autres..., aux éditions Karthala (collection Esprit BD, 21,5 x 12,5 cm, 206 pages). Voir la présentation sur le site de l'éditeur.

Chez le même éditeur, dans la même collection, de Philippe Delisle, Petite histoire politique de la BD belge de langue française. Années 1920-1960 (21,5 x 12,5 cm, 208 pages). Voir la présentation sur le site de l'éditeur.

 

 

 

 

 


Colloques



Faisant suite au colloque Du style des idées : nationalisme et littérature (1870-1920), organisé par Stéphanie Bertrand & Sylvie Freyermuth à l'université du Luxembourg les 28 & 29 juin 2018, a été organisé le colloque Du style des idées (II) : les écrivains, la langue française et l'idée de nation (1870-1940), sous la direction de Stéphanie Bertrand & Jean-Michel Wittmann, à l'Université de Lorraine, site de Metz, les 27 & 28 juin 2019. Programme sur le site de l'Université de Lorraine.
Les actes du premier colloque ne sont, à ce jour, toujours pas édités. Certaines communications intéressent directement les études maurrassiennes : Vincent Berthelier, « Maurras stylisticien nationaliste : entre positionnement littéraire et stratégie politique » ; Stéphanie Bertrand, « L'énergie : une certaine idée de la nation et du style (Les 4B et Maurras) » ; Nicolas Di Méo, « Classicisme assimilateur et défense de la primauté de la France : une politique du style » ; Christophe Ippolito, « Le nationalisme par lui-même : sur une anthologie du nationalisme et de ses styles » ; Wendy Prin-Conti, « La renaissance classique de Charles Maurras à l'épreuve du vers » ... Résumés des 16 communications à l'adresse de la SLHDR.



Sur le Net



À voir : deux sites consacrés à Jacques Bainville 
  • Le premier propose une sélection d'articles de Jacques Bainville et des extraits d'ouvrages. 81 textes sont proposés à ce jour. À noter, ce site propose aussi des textes de Léon Daudet, de G.-K. Chesterton, de Georges Bernanos, de Frantz Funck-Brentano et de nombreux autres auteurs. Un site à visiter avec application : "Herald.fr".
  • Le second est entièrement dédié à Jacques Bainville, avec une large sélection de ses articles de presse, et de larges extraits de ses ouvrages sur des sujets divers et variés. Actuellement, 112 textes sont répertoriés sur le site. Adresse : "Jacques Bainville.fr".

À voir : l'entretien de Yves Morel avec Philippe Maxence, À la page ! La vraie pensée d'Augustin Cochin (cf l'information ci-dessus).

À lire : de Jean Renaud, Du balcon de l'Amérique. Thomas Molnar et les racines de l'idéologie technologique, sur le site du mensuel "Égards" (numéro 58, novembre 2018 - janvier 2019. Extrait uniquement, en consultation libre). Téléchargement du numéro (au format Pdf, pour 9$CAD) sur le site de "Égards".

À voir : une vidéo de Henri de Lesquen, Il faut oublier Maurras. Sur "Youtube".
Que Henri de Lesquen, ex-président de Radio-Courtoisie, débarqué en juillet 2017, veuille oublier Maurras nous satisfait pleinement !
À voir : un entretien de Adrien Abauzit avec Virginie Vota, Maurras et quelques écrivains de L'Action Française. Entretien réalisé à partir d'une présentation de l'ouvrage de Emmanuel Beau de Loménie, Maurras et son système (1953, réédit. 1965). Sur la chaîne "L'esprit franc", sur "Youtube". Vidéo mise en ligne le 26 mars 2019.
Charles Maurras serait, selon Abauzit, une « voie de garage », et il en déconseille donc fermement la lecture. Et ceci, curieusement, tout en encensant d'autres auteurs de l'Action Française (Daudet, 'Dutrait-Crozon', Pujo...). À défaut d'une nouvelle mise à l'index de l'œuvre maurrassienne, les milieux intégristes, et autres mystico-complotistes, semblent trépigner de plaisir en lançant quelques anathèmes... Vont-ils faire (Ont-ils fait) jonction avec les sédévacantistes ?

À lire : de Paul du Rel, Le Royalisme, sur le site de "Le Rouge & le Noir". Texte mis en ligne le 1° avril 2019.

À lire : de Philippe Pichot-Bravard, Pour une définition du Royalisme, sur le site de "Le Rouge & le Noir". Texte mis en ligne le 2 avril 2019.

À lire : de Pascal Cauchy, Qu'est-ce qu'une nation ?, dans "Politique Magazine", n°179, avril 2019 (pages 10-12). Repris sur le site de "Politique Magazine". Texte mis en ligne le 2 avril 2019. Étude rédigée à l'occasion de la parution de l'ouvrage collectif, dirigé par Éric Anceau & Henri Temple, Qu'est-ce qu'une Nation en Europe ?, aux Presses de la Sorbonne, 2018. Présentation de cet ouvrage dans notre précédente page de présentation.

À lire : de Jean-Philippe Chauvin, Du communisme de bistrot à la nouvelle chouannerie populaire ?, sur le site de "Jean-Philippe Chauvin". Texte mis en ligne le 2 avril 2019.

À lire : de Pascal Louvrier, Jacques Laurent, Morand et moi. Les souvenirs de Pascal Louvrier sur l'auteur des "Bêtises", sur le site de "Causeur.fr". Texte mis en ligne le 14 avril 2019.

À lire : 1868 : Naissance de Charles Maurras, sur le site de "Lafautearousseau", dans la rubrique "Éphéméride" (3° article de la page). Texte mis en ligne le 20 avril 2019. Une étude synthétique mais remarquable, avec des renvois vers d'autres pages du site traitant elles-aussi du Continent Maurras.

À écouter : l'historien Michel Vergé Franceschi, interrogé par Christophe Dickès, Monarchie absolue ou monarchie administrative ?, sur le site "StoriaVoce". Format Mp3, durée 20min. 19sec. Enregistrement audio mis en ligne le 22 avril 2019.

À lire : de Marc Ducambre, La Nation et le Roi, sur le site "Le Rouge et le Noir". Texte mis en ligne le 23 avril 2019.

À lire : de Philippe Pichot Bravard, Le Roi justicier source du constitutionnalisme de l'Ancienne France, sur le site "Le Rouge et le Noir". Texte mis en ligne le 27 avril 2019.

À lire : de Monseigneur Jean, Comte de Paris, La monarchie permettrait de rétablir les équilibres et de garantir les libertés. Propos recueillis par Jean Viansson-Ponté et Philippe Mesnard, dans "Politique Magazine", n°180, mai 2019 (pages 14-16). Repris sur le site "Lafautearousseau". Texte mis en ligne le 1° mai 2019.

À lire : l'entretien de Axel Tisserand avec Gabrielle Monthélie, Pour Maurras, naturellement (cf l'information ci-dessus).

À lire : le site "Le Rouge et le Noir" vient de présenter un dossier sur le royalisme, pour lequel François Bel-Ker, secrétaire général de l'Action Française, a répondu à quelques questions : Peut-on être royaliste en 2019 ? (3min. 32sec.) ; Comment mettre un prétendant sur le trône ? (3min. 24sec.) ; Que propose l'Action Française ? (2min. 48sec.) ; Quel message l'Action Française veut-elle transmettre aux catholiques ? (2min. 20sec.) Vidéos mises en ligne du 1° au 4 mai 2019.

À lire : de Clément Ménard, Seul le respect du bien commun fonde la légitimité d'un régime politique, sur le site "Le Rouge et le Noir". Texte mis en ligne le 8 mai 2019. Article repris dans "Le Bien Commun", n°7, mai 2019 (pages 15-17). Téléchargement (payant) du périodique sur le site "Le Bien Commun".

À lire : de Karl Peyrade, Maurras et la monarchie décentralisée, sur le site "Le Rouge et le Noir". Texte mis en ligne le 11 mai 2019.

À lire : de Guillaume de Tanoüarn, Pourquoi nous ne sommes pas des enfants des Lumières, sur le site "MetaBlog". Texte mis en ligne le 15 mai 2019.

À lire : de Axel Tisserand, Écologie intégrale et identité : réponse à Gaultier Bès, sur le site "L'Incorrect". Texte mis en ligne le 16 mai 2019. Réponse à Gaultier Bès, directeur de la revue "Limite", qui a publié dans "Marianne" une tribune rejetant avec horreur l'accusation, jugée infamante, de filiation entre les idées de Charles Maurras et l'écologie intégrale (voir, en fin de la réponse d'Axel Tisserand, le lien vers l'article accusateur de "Libération").

À voir : le n°24 de l'émission "Les idées à l'endroit" de "TV Libertés", dans laquelle Alain de Benoist reçoit Rémi Soulié, Axel Tisserand & Luc-Olivier d'Algange, pour un Portrait de Joseph de Maistre. Sur le site de "T.V. Libertés". Vidéo mise en ligne le 6 juin 2019.

À lire : de Jean-Philippe Chauvin, Le devoir politique des royalistes en ces temps de Macronie triomphante, sur le site de "Jean-Philippe Chauvin". Texte mis en ligne le 9 juin 2019.

Ce document est édité sous licence Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale
Partage dans les mëmes conditions - 3.0. non transposé (cc-by-nc-sa 3.0).