Charles Maurras    Martigues
Conditions d'utilisation Pages éditées Plan du site Éditeurs et diffuseurs Nous contacter Liens

Bibliographie de Georges Valois.

Nous reprenons les ‘extractions' de sélections bibliographiques à partir de la "Bibliographie critique sur Charles Maurras, l'Action Française et la Contre-révolution", toujours pour les mêmes raisons : présenter un plan de site plus logique, rendre la recherche plus aisée, et donner plus de clarté à la section "Bibliographie critique sur Charles Maurras...".

Ce mois-ci, ce sont les écrits d'un contemporain de Maurras qui vont former une nouvelle "Actualité de l'édition de..." : Georges Valois. Il fut un compagnon, et l'éditeur, de l'Action Française pendant près de vingt ans, mais l'homme reste mystérieux. Spécialiste en économie, il a souvent dû être frustré de ne pas passionner grand monde à l'A.F., où le scepticisme à l'égard des théories économiques était grand. [1]

L'homme continuera à se chercher, attiré par une nouveauté de ce début de vingtième siècle, une idéologie venant de la gauche socialiste, mais agrémentée d'une sauce au fumet nationaliste, idéologie alors non connue en France, si ce n'était par ‘ouï-dire' : le fascisme italien. Il pensa trouver là, d'une part l'action conquérante qui lui avait manqué à l'A.F., et d'autre part l'équilibre entre nationalisme, syndicalisme et socialisme. Mais il déchanta très vite et tourna rapidement le dos à ce national-étatisme théâtral d'importation. Dès lors, il n'attacha plus vraiment d'importance à la forme du régime, devenant républicain par défaut, mais se consacra à l'étude de l'économie et de la finance. Résistant, il mourra en déportation en 1945.

Ses idées ont souvent été caricaturées. Par les nôtres tout d'abord, reconnaissons-le, qui ne lui ont pas pardonné sa dissidence ; par ses adversaires marxistes, bien évidemment ; mais aussi par les quelques rares nostalgiques du fascisme qui aimeraient bien le récupérer, mais ne savent pas trop comment l'aborder. L'homme eut quatre périodes dans sa vie : une jeunesse anarchiste, une longue maturation à l'Action Française, un passage éclair fasciste, puis une période socialiste républicaine. Voilà qui n'aide pas à la récupération !

Nous faisons également référence, dans cette nouvelle bibliographie, au Cercle Proudhon, et à ses cahiers, qui semblent indissociables de la personne de Georges Valois. Ce cercle, laboratoire d'idées ("Think-tank", pour parler à la mode) à l'intersection du nationalisme intégral et du syndicalisme révolutionnaire, enthousiasma les uns et déplut fortement aux autres (Georges Sorel resta méfiant et distant, tout en cherchant à "piloter" à distance Édouard Berth). Certains en ricanent toujours, car ce cercle n'a débouché sur la création d'aucun mouvement politique, et ils concluent donc à un échec (mais ce cercle avait-il pour vocation de semer des idées, ou de construire une structure militante ?). D'autres voudraient, un siècle plus tard, le ressusciter. Si les Nationalistes-intégraux sont prêts à relever le défit, encore faudrait-il qu'existe dans la 'gauche' française un courant socialiste non imprégné de marxisme. Et là...

Par rapport à la bibliographie précédente (celle intégrée dans la section "Bibliographie critique sur Charles Maurras..."), cette "Actualité de l'édition de Georges Valois" a été grandement mise à jour : de nombreux livres numériques et reprints ont été édités en 2017 (près de 60% de l'œuvre de Valois est aujourd'hui disponible).

Cette nouvelle page préfigure ce que seront prochainement toutes les pages de ce site, avec des liens vers les éditeurs d'ouvrages numériques, universitaires ou non, comme HathiTrust's Digital librairy (universités américaines et canadiennes), EOB-Ebook On Demand (universités européennes, service piloté par l'université d'Innsbruck), BESS Digital Archive (université du Piémont), OBVIL (université de Paris-Sorbonne), Gallica (Bibliothèque Nationale de France), Internet Archive... Mais aussi, après réflexions, car ni certains de nos lecteurs ni nous-mêmes n'étions totalement satisfaits des liens insérés dans nos bibliographies, donnant accès aux notices de deux bases de données ("WorldCat" et "CCFr"), et voulant faire de "Maurras Actuel" la bibliographie maurrassienne de référence, nous avons décidé d'aller plus loin, et d'adopter, comme lien 'premier', celui du "SUDOC" (Service Universitaire de Documentation), puis des liens complémentaires : BNF (Bibliothèque Nationale de France), BAnQ (Bibliothèque et Archives nationales du Québec - Catalogue IRIS), CCFr (Catalogue Collectif Français - BNF), WorldCat (Catalogue mondial), Open-Library (Base de données bibliographiques adossée à Internet-Archive), OCLC (Library of Congress - Online Catalog)... Et, bien sûr, toujours avec des liens vers les éditeurs et diffuseurs d'ouvrages.

Pour ne pas surcharger inutilement ces bibliographies, comme les notices du "SUDOC" comportent systématiquement un lien vers "WorldCat", éventuellement vers d'autres bases de données ("BNF", "OCLC", "Google livres"...), le lien "WorldCat" ne figurera que lorsque la notice "SUDOC" n'existera pas. Et les autres liens ne figureront que s'ils apportent, par leurs descriptifs et les informations données, une valeur ajoutée (comme la localisation de l'ouvrage à fin de consultation, de prêt ou de reproduction). Quant au "CCFr", rappelons que, en l'absence de lien pérenne sur les listes de notices, nous avons mis simplement un lien renvoyant vers la page d'accueil de ce catalogue (au chercheur d'entrer lui-même le titre et l'année d'édition de l'ouvrage recherché. Ceci dit, en ce qui concerne Georges Valois, la plupart des notices du "CCFr" renvoient vers la "BNF", les bibliothèques municipales françaises associées à ce catalogue collectif étant très pauvres en ouvrages de cet auteur. Pour trouver une bibliothèque française, il vaudra mieux consulter "WorldCat", éventuellement via la notice "SUDOC").

Ainsi, le lecteur (de tout continent) sera parfaitement armé pour acheter un livre, consulter ou télécharger un ouvrage numérique, faire reproduire un ouvrage de bibliothèque, profiter du prêt inter-bibliothèques..., ceci en quelques "clics".

Les quatre pages de la "Bibliographie critique sur Charles Maurras, l'Action Française et la Contre-révolution" ont été actualisées. De même pour les "Actualités de l'édition de..." Léon Daudet, Joseph de Maistre, et Ernest Renan, et les "Actualités de l'édition maurrassienne", 09-L'Affaire Maurras et 10-Perles et poncifs anti-maurrassiens.

N'oubliant pas que l'édition de bibliographies actualisées de Charles Maurras est la raison d'être de ce site, nous nous consacrerons, dans les semaines à venir, à intégrer dans ces bibliographies tous les liens cités ci-dessus, afin d'en faire de parfaits outils à la disposition des chercheurs. Ceci fait, nous nous intéresserons à Georges Bernanos.

Bonne lecture.

Brian McLeóghann.

Le 21 janvier 2018.

[1] Stéphane Blanchonnet vient d'écrire une remarquable et synthétique chronique sur "L'économisme. La doctrine d'A.F. confrontée aux enjeux actuels", présentant clairement la place de l'économie. Reprenons sa conclusion : "S'il leur [les royalistes] fallait choisir un maître en la matière, ce ne serait pas un théoricien de l'économie, mais un praticien". Georges Valois était un théoricien. retour au texte ]



La citation du mois : "Ce qu'il reste de cette révolution de 1789, tant célébrée, tant vantée, en prose et en vers, c'est un charnier, c'est un spectacle d'épouvante et de bêtise dont l'humanité offre peu d'exemples". Léon Daudet.



Ce document est édité sous licence Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale
Partage dans les mëmes conditions - 3.0. non transposé (cc-by-nc-sa 3.0.)